Oreganol P73 Super Strength

Oreganol P73 Super Strength

Prix : 59,90

En stock

- +

L'origan sauvage au service de votre immunité

L’origan fait partie de la famille des Lamiacées, qui regroupe également le thym, le romarin, la lavande, le basilic et la menthe. Originaires de la Méditerranée, ces plantes y sont utilisées en cuisine tout comme en médecine depuis des siècles. Les effets fongicides et bactéricides de l'origan sont liés à sa haute teneur en composés phénoliques, et plus particulièrement au carvacrol. L'huile d'origan sauvage est une panacée aux multiples vertus qui trouve sa place dans toutes les pharmacies naturelles.

Composition

Huile d'origan poussant à l'état sauvage dans les montagnes de Grèce et de Turquie, cueilli à la main et élaboré selon les procédés ancestraux + huile d'olive vierge biologique 1ère pression à froid.

Flacon de 30 ml en verre teinté avec pipette.

Utilisation

Cette huile n'est pas une huile essentielle. Grâce à un procédé breveté, il est possible de bénéficier de la puissance d'une huile essentielle sans en avoir la toxicité en interne.

Posologie : 3 gouttes le matin et à midi 5 jours par semaine diluées dans une cuillère de miel ou d'huile végétale ou dans un verre d'eau, de jus de fruit ou de lait végétal.

Historique

« Origan » est un mot dérivé du grec dont la signification « joie des montagnes » est sans doute une allusion à l’effet euphorisant qu’elle avait sur les grecs anciens lorsqu’elle fleurissait sur les versants montagneux. Cependant, cette connotation peut certainement avoir une dimension physiologique car les grecs utilisaient abondamment cette plante en médecine. On se rappellera d’ailleurs que le peuple grec démontrait des qualités d’excellence tant au niveau du corps qu’au niveau de l’esprit.

Les thérapeutes prescrivaient l’origan dans de nombreux cas: citons les blessures, maux de tête, encombrements pulmonaires tels que l’asthme, morsures venimeuses, problèmes cardiaques. Ils en usaient même comme anti-poison suite à l’empoisonnement par des plantes dangereuses telles que la cigüe.

Au Moyen-Âge, les médecins de l’Islam faisaient usage de l’huile essentielle ainsi que de la plante séchée pour combattre les bactéries. Sur les marchés de Bagdad au IX ème siècle on pulvérisait l’origan sauvage sur les denrées pour conserver leur fraîcheur ; un historien de l'époque remarquait que les légumes restaient intacts pendant deux semaines, sans réfrigération. Dans l’Europe médiévale, on pendait des tresses d’origan au-dessus des cruches de lait pour prévenir la croissance des microbes.

Au cours des siècles, l’origan fut prisé pour ses vertus thérapeutiques dans un grand nombre de maladies pulmonaires telles que l’asthme, la pneumonie, la bronchite, la sinusite et la toux. Les herboristes occidentaux connaissent bien les qualités de cette plante ; on l’utilise en externe pour les douleurs articulaires et musculaires, les maux de tête, l’arthrite, les maux de dents et les gencives abîmées. En inhalation, elle sert à soulager toutes sortes de maladies pulmonaires. En usage interne, elle permet de purifier les intestins des germes pathogènes ainsi que de traiter les infections aiguës: angine, rhume et grippe. En Orient, on prescrit l’origan pour éliminer fièvre, diarrhées et vomissements, ainsi que démangeaisons et éruptions cutanées.

Son odeur particulièrement forte et son goût épicé, presque amer, font que l’origan est unique au royaume des plantes. Ces propriétés sont largement préservées dans la plante qui a séché. Les feuilles de l’origan sont remplies d'une huile contenue dans des vésicules que l’on peut voir si l’on regarde la plante à la lumière. C’est surtout sur l’origan poussant à l’état sauvage que l’huile est présente. L’origan que l’on cultive dans le jardin ou dans les exploitations sont dépourvues de ces vésicules. Lorsque l’on sèche les feuilles, l’huile est préservée et peut se conserver sur une longue période sans pour autant devenir rance. Une fois que la plante a séché, l’huile, qui représente environ deux pour cent du poids de la plante sèche, peut être extraite par distillation.

Dans le bassin méditerranéen, au Moyen-Orient et en Europe de l’Est, l’origan fut largement utilisé comme aliment pendant des milliers d’années. Alors que les occidentaux mettent de l’origan dans leurs salades, au Moyen-Orient les gens mettent leur nourriture sur l’origan ; c’est-à-dire qu’ils le mangent pratiquement comme aliment de base, comme nous consommons le blé. Un plat que l’on trouve en Egypte, au Liban et en Syrie consiste en une tartine d’origan broyé et trempé dans de l’huile d’olive sur un pain de pita. Ce qui est remarquable, c’est que la couche d’origan peut être aussi épaisse que le pain ! Ainsi, les anciens le prisaient pour ses valeurs nutritionnelles.

Valeur Nutritive

L’origan est une épice qui pousse à l’état sauvage sur des sols caillouteux et riches en calcaire. C’est dire que cette plante prospère sur des terrains riches en minéraux. C’est à ce terreau minéral que l’origan doit sa richesse nutritionnelle.

L’origan sauvage contient dans son écrin une diversité et une densité minérales extraordinaires, capables de rivaliser, voire de surpasser tout aliment existant. Les minéraux qu’il contient sont très nombreux et ne peuvent être cités dans leur intégralité ; parmi les plus importants on retrouve cependant calcium, magnésium, fer, phosphore, cuivre, zinc, boron, potassium et manganèse. Une telle densité minérale fait de l’origan l’une des source de minéraux les plus riches parmi les plantes. Gramme pour gramme, l’origan contient plus de calcium que le fromage, les légumes verts, le saumon, les sardines, et le lait. Le fait est que l’origan contient seize fois plus de calcium que le lait. En tant que source de calcium, les légumes verts ne sont même pas comparables à l’origan. Ainsi, un complément alimentaire à base d’origan représente un concentré naturel de calcium et de magnésium.

Malgré sa haute valeur en calcium, son réservoir de fer est encore plus impressionnant. L’origan contient 50 mg de fer pour 100 g de plante, ce qui représente beaucoup de fer à l’état organique. Ensminger (Food and Nutrition Encyclopedia, CRC Press, 1994) le liste parmi les 8 sources alimentaires les plus importantes en fer, bien avant les sources traditionnelles telles que le foie, la viande rouge et les œufs. Il existe certaines variétés d’origan telles que celle utilisée pour la fabrication d’Oregamax dont le contenu en fer est encore plus élevé, faisant de l’origan, juste après le persil, la source la plus haute en fer que l’on puisse trouver sur le marché.

Certaines sortes de fer sont mauvaises pour le corps. La recherche a démontré que le fer qui a été synthétisé et que l’on retrouve dans de nombreuses formules multivitaminées et autres pilules peut s’avérer toxique. Ceci concerne particulièrement les hommes et les femmes ménopausées. Le fer à l’état naturel que l’on retrouve dans les plantes ne présente aucune toxicité et conviennent à la consommation pour hommes et femmes de tout âge.

L’origan contient une quantité relativement importante de magnésium, ce qui est idéal puisque le magnésium contribue au métabolisme du calcium. Avec 280 mg de magnésium pour 100 g de plante, l’origan se classe parmi les 20 sources alimentaires les plus importantes en magnésium sur le marché. Cela signifie que l’origan est plus riche en magnésium que les sources classiques telles que les noix de cajou, les cacahuètes, les céréales complètes et les épinards. Le magnésium est une substance essentielle à de nombreuses fonctions, depuis la formation osseuse jusqu’à la synthèse des protéines.

La quantité de zinc que l’on retrouve dans l’origan est impressionnante. La plante en contient environ 4 mg pour 100 grammes, ce qui en fait une source plus importante pour ce minéral que les sardines, le saumon, le fromage et les céréales complètes. La carence en zinc concerne beaucoup de personnes et peut conduire entre autres à des troubles de l’attention.

Le cuivre est un autre minéral que l’on retrouve en quantité inattendue dans l’origan. L’origan peut contenir jusqu’à 1 mg de cuivre pour 100 g de plante, ce qui est beaucoup. Le cuivre est difficile à trouver dans la chaîne alimentaire. Selon Ensminger, les seuls aliments courants qui donnent la même quantité de cuivre que l’origan sont les huîtres (de loin la source la plus riche en cette substance), le foie, la mélasse, la poudre de cacao, le poivre noir, les noix du Brésil, les graines de tournesol, les olives, les noisettes, les amandes, les noix de pécan, et le blé complet. Le cuivre contenu dans le blé complet est difficile à absorber alors que celui que l’on trouve dans l’origan est bio-disponible et facile à absorber.

Comme de nombreuses autres épices, l’origan contient du potassium en grande quantité: 1700 mg de potassium pour 100 g de plante, ce qui le place bien au-dessus de nombreuses sources classiques telles que le jus d’orange, les bananes, les abricots, les dattes et les légumes verts. Il est à noter que le potassium contenu dans l’origan est absorbé efficacement et que, de ce fait, cette plante peut être utilisée comme un complément alimentaire non toxique pour suppléer aux carences en potassium. On comprend mieux l’importance de l’origan et le rôle qu’il peut jouer en tant que complément alimentaire pour de multiples minéraux.

Le contenu en vitamines de l’origan reste encore à élucider. Cependant, selon Taintu’s Spices and Seasonings l’origan contient plus de 6 mg de niacine pour 100 g. Cela signifie que l’origan contient autant de niacine que la viande bœuf, le riz du commerce et le blé complet. Parmi les autres vitamines que l’on retrouve dans l’origan on retrouve le bétacarotène, la vitamine C, la vitamine K, riboflavine et thiamine.

Les différentes espèces d’origan constituent une source riche en flavonoïdes dont on reconnaît maintenant les propriétés médicinales. On retrouve beaucoup plus de flavonoïdes dans l’origan sauvage que dans celui qui est cultivé. Les flavonoïdes possèdent des propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires et anti-douleur. On pense que certains types de flavonoïdes peuvent aider à combattre le cancer et assister le corps à éliminer les cellules cancéreuses.

Composition chimique

Des centaines de composants viennent constituer l’huile d’origan ; certains sont connus des scientifiques, d’autres ne le sont pas encore. La majorité des composants peuvent être classés en quatre grandes catégories :

a) les phénols : ce sont des composés chimiques aromatiques portant une fonction alcool -OH. . On retrouve les phénols dans de nombreuses plantes. Les principaux phénols contenus naturellement dans l’origan sont le carvacrol et le thymol. Tous deux sont de puissants antiseptiques naturels. Comme tous les phénols, ils agissent par un effet caustique sur les tissus. L’on comprend à partir de cette propriété caustique l’action destructive de l’origan sur les microbes ainsi que sur les cellules cancéreuses. Les phénols possèdent également une action anti-oxydante.

b) les terpènes : ce sont des hydrates de carbone à longue chaîne moléculaire (ils contiennent au moins 10 atomes de carbone) que l’on retrouve dans une grande variété d’huiles végétales. Les terpènes sont hautement solubles dans la graisse, c’est-à-dire qu’il pénètrent rapidement dans les graisses, y compris les membranes riches en lipides des cellules vivantes. C’est pourquoi les huiles riches en terpènes font d’excellentes huiles de massage.

Les terpènes sont les principaux composants actifs des huiles d’agrumes. Ainsi, le limonène est un terpène aux propriétés antivirales efficaces que l’on trouve dans l’huile de citron. Les terpènes sont de puissants antiseptiques, antiviraux et anti-inflammatoires. Certains terpènes agissent comme des anesthésiques, ce qui signifie qu’ils sont capables de stopper la douleur. L’huile d’origan contient des douzaines de terpènes parmi lesquels le pinène (similaire à celui contenu dans l’huile de pin), le bisabolène, le caryophyllène, le cymène et le terpinène.

c) les alcools : tous les alcools ne se ressemblent pas. Cette catégorie dans la chimie recouvre un grand nombre de composants. Si l’action médicinale de l’alcool éthylique est plutôt limitée, la nature fournit une vaste gamme de grosses molécules d’alcool aux propriétés médicinales significatives et dont l’effet toxique est minimal voire absent.

Les types d’alcool contenus dans l’huile d’origan sont dénués d’effets toxiques ; on les appelle les alcools à longue chaîne et ils ont une utilité thérapeutique. Les alcools à chaîne longue sont des antiseptiques relativement efficaces, en particulier pour leurs propriétés antivirales. Les alcools à longue chaîne de l’origan sont le linalol et le bornéol.

d) les esters : les esters contenus en grande quantité dans l’huile d’origan sont l’acétate de géranyl et l’acétate de linalyl. On retrouve également ces substances dans l’huile de sauge et l’huile de lavande. Les esters sont connus pour leurs propriétés anti-fongiques. Ils possèdent en outre un léger effet sédatif et relaxant et favorisent le flux du sang à travers le corps.

Oreganol P73

Oreganol est le fruit d’une longue recherche menée par le Dr Cass Ingram depuis la découverte qu'il fit, au cours d’une maladie, des vertus médicinales de l’origan. Le lieu, la méthode, les conditions de la cueillette et de la fabrication sont absolument essentiels pour parvenir à une huile de grande qualité curative. Parmi la soixantaine de sortes différentes d’origan, ce sont celles qui poussent dans les montagnes en Grèce et en Turquie qui produisent la plante aux propriétés thérapeutiques les plus élevées. Ces terres fertiles, qui n’ont jamais connu la glaciation, comptent parmi les plus riches en minéraux de la planète. L’origan utilisé pour l’huile Oreganol pousse sur des roches riches en calcium, phosphore et magnésium. La charge en ions négatifs de la Méditerranée, couplée à l’altitude élevée où pousse l’origan font de cette plante l’une des plus vibrantes énergétiquement sur la planète.

La plante est cueillie à la main à des altitudes qui empêchent tout autre moyen de transport que la marche. Les villageois la transportent jusqu’en bas de la montagne à dos d’âne. Pour préserver cette flore naturelle, un programme de conservation a été mis en place pour laisser pousser les plantes pendant deux ans sans les cueillir ; les villageois qui vivent de la cueillette sont payés pendant ce temps ou cueillent d’autres plantes pour avoir des vies productives. Il faut 1000 kg d’origan pour produire quelques litres d’huile.

Le mode d’extraction utilisé est la méthode ancienne de la distillation à la vapeur. L’eau utilisée pour la distillation vient d’une source située à 200 pieds sous la terre, ce qui garantit sa pureté et sa richesse en minéraux. Toute cette attention au processus de fabrication permet d’obtenir une huile de grande qualité qui contient tous les éléments nutritionnels et les composants chimiques qui confèrent à Oreganol son énorme potentiel thérapeutique.

Action thérapeutique

L’élément le plus important en termes d’impact est sans doute le carvacrol, le phénol dont on a prouvé les propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques. La proportion de carvacrol dans l’origan est variable selon les espèces. Les variétés sélectionnées pour l’élaboration d’Oreganol contiennent plus de 60% de carvacrol.

Les terpènes participent également à l’efficacité de l’huile d’origan sauvage. Grâce à leur pouvoir pénétrant dans la graisse et à leurs propriétés analgésiques, ils permettent d’utiliser l’huile en massage sur les articulations, les muscles contracturés, les sinus bloqués, les gencives infectées et les eczémas. Leur propriétés antiseptiques, antivirales et anti-inflammatoires participent à la lutte contre les agents qui viennent attaquer la physiologie. Les alcools et les esters complètent cette action de défense grâce à leurs qualités antivirales et antiseptiques.

Par son action antivirale, l’huile d’origan sauvage est particulièrement indiquée en cas de refroidissement, rhume, grippe ou bronchite. Son action dans ce domaine remonte déjà aux temps anciens. Elle peut soulager tous les symptômes associés à la grippe : nez qui coule, frissons, maux de gorge, toux, douleur aux oreilles, fièvre, fatigue et permet de stimuler les défenses naturelles du corps en favorisant le fonctionnement des globules blancs et le flux lymphatique. Les huiles essentielles de l’origan ont une action antitussive, c’est-à-dire qu’elles peuvent arrêter la toux. En prévention, deux gouttes d’huile d’origan associées à trois gélules d’Oregamax chaque jour permettent de passer l’hiver sans souci.

Oreganol est certainement la solution naturelle la plus efficace pour combattre les infections d’origine fongique. Dans le monde médical, la compréhension du lien entre beaucoup de maladies et le rôle pathogénique des champignons est croissant. Les infections fongiques ont beaucoup augmenté ces dernières années. Des millions de personnes souffrent de candidose sous une forme ou sous une autre. Une fois que le Candida Albicans a pénétré dans l’organisme, il est très difficile de l’éradiquer, en particulier lorsqu’il a envahi les ongles, la peau ou les muqueuses. Le Candida peut aussi affecter les organes internes tels que les intestins, la vessie, les reins, l’utérus, la moëlle épinière, pouvant causer des maladies graves. L’huile d’origan sauvage peut traiter en interne comme en externe ces infections fongiques particulièrement rebelles.

Son contenu élevé en calcium -- en quelque sorte prédigéré -- est naturellement reconnu par le corps comme aliment. Ainsi, ce calcium est facilement assimilé par les intestins et le problème de surdosage n’existe pas puisque l’intelligence du corps permet de réguler l’utilisation des nutriments. De ce fait, l’origan sauvage sous sa forme broyée (Oregamax) sera utile pour les personnes sujettes aux spasmes des jambes, des pieds, de la colonne vertébrale, pour prévenir ou traiter l’ostéoporose et sera même bénéfique pour soigner les fractures. Les végétariens pourront également bénéficier de l’origan sauvage dont la teneur en calcium et en magnésium (ce dernier est indispensable à l’absorption correcte du calcium) couvre les besoins nutritionnels dans ces deux minéraux.

En cuisine, l’huile d’origan sauvage pourra être utilisée pour son pouvoir antimicrobien. Mélanger un peu d’huile d’origan ou le contenu des gélules d’Oregamax à la nourriture la préservera des bactéries et lui gardera sa fraîcheur. De plus, l’origan constitue un agréable condiment qui viendra parfumer de sa saveur soupes, sauces, plats principaux et salades. L’origan pourra également assurer la propreté de la cuisine en ajoutant quelques gouttes d’huile aux produits d’entretien. En la mélangeant à une solution savonneuse, elle n’émet pas les vapeurs toxiques que peuvent avoir les produits ménagers du commerce pour une efficacité égale. Ses pouvoirs antiseptiques seront très utiles par exemple dans le réfrigérateur : après nettoyage, le résidu naturel du produit pourra entraver la croissance de germes et de fungus.

L’huile d’origan sauvage fait partie de la thérapeutique la plus ancienne de la planète et constitue l’un des remèdes les plus sûrs. Sa consommation ne présente aucun danger et des millions de personnes ont bénéficié de ses vertus sans effets indésirables, en fait toujours avec bénéfice. D’autant plus que par sa composition, Oreganol se rapproche plus d’une huile alimentaire que d’une huile essentielle. L’herbe broyée convient à la consommation pour tous, quel que soit l’âge. La seule précaution à prendre concerne les personnes sujettes aux troubles cardiaques car l’huile d’origan sauvage a un effet ionotrope positif, c’est-à-dire qu’elle renforce la capacité du cœur à pomper le sang. Dans ce cas il faut consulter un médecin.

L’huile d’origan sauvage n’est efficace que si elle est élaborée à partir des espèces d’origan poussant à l’état sauvage et sélectionnées pour leur composition chimique (notamment la haute teneur en Carvacrol) et selon un mélange particulier qui a été breveté sous le nom P 73. Le mélange P 73 a fait l’objet de longues recherches à l’université Georgetown et il a été prouvé par de nombreux tests que ce mélange est efficace contre différents germes tels que les staphylocoques ou Candida Albicans. En clair, P 73 signifie qualité, recherche, sécurité et efficacité.

Recherche

Harry Preuss, Docteur en médecine, et son équipe du département de physiologie et de biophysique au centre médical de l’Université Georgetown, ont effectué une série de tests sur les effets du mélange P 73 sur les Candida Albicans. En utilisant des cultures de Candida Albicans, ils ont comparé l’effet anti-Candida de l’huile d’origan P 73 diluée dans de l’huile d’olive en regard avec l’huile d’olive seule. Ils ont également comparé P 73 avec le carvacrol seul ainsi qu’avec les antifongiques pharmaceutiques nystatine et amphotéricine B.

A une concentration de 0,25 mg / ml, l’huile d’origan sauvage P 73 a complètement stoppé la croissance des Candida ; à 0,125 mg / ml, elle l’a arrêté à 75% et à 0,0625 mg / ml, elle l’a arrêté à plus de 50%. Les effets furent équivalents à ce qui fut observé avec la nystatine à 0,005 mg / ml et l’amphotéricine B à 0,0015 mg / ml.

L’huile d’olive seule n’a aucun effet antifongique ou fongicide. Le carvacrol isolé de l’huile d’origan était équivalent à l’huile P 73 gardée dans son intégralité bien qu’il ait fallu doubler la concentration pour obtenir les mêmes effets.

La même équipe a ensuite testé l’huile à des concentrations différentes en regard avec l’huile d’olive et avec une dilution d’amphotericine B dans de l’huile d’olive à raison de 1 mg / kg de poids corporel sur des souris infectées systématiquement par Candida Albicans. La quantité de Candida Albicans injectée dans les souris pour cette expérience est considérée comme fatale, ayant pour conséquence l’infection des organes internes en quelques jours. Les chercheurs précisent qu’une dose aussi faible que 8,66 mg / kg / jour a donné 80% de survie. (Manohar V. et al Mol Cell Biochem. 2001 ; 228(1-2) : 111-17).

La société Apoticaria diffuse l’huile d’origan sauvage Oreganol P73 et Oreganol P73 Super Strength dont la concentration est 3 fois supérieure à l’Oreganol P73. Depuis 2010, nous commercialisons également l’huile d’origan sauvage C80 élaborée par un autre laboratoire et utilisant exactement la même matière première que celle mise en œuvre pour la confection de l’Oreganol P73.

Ce produit fait partie d'un protocole santé. Retrouvez tous les autres produits !

Avis des consommateurs

Vous devez être connecté sur Apoticaria pour donner votre avis, connectez-vous !

Par Marie-hélène le

Par Andree le

Par Marie-geneviève le

Par Patrick le

excellente cure en prévention pour l'hiver, je l'utilise aussi en complément de la vitamine c liposomale. Plus facile à prendre dilué dans une cuillère à café d'huile d'olive

une équipe à votre écoute
Une équipe d'experts à votre écoute
Notre équipe vous répond du lundi au vendredi, entre 9h et 18h
+33 (0)5 62 66 50 76
paiement sécurisé
Paiement 100% Sécurisé
Payez par Carte Bleue, PayPal, Chèque et Virement
logo carte bleue mastercard visa
livraison gratuite à partir de 100€
Livraison gratuite à partir de 100 € d'achats
Faites vous livrer gratuitement dès votre première commande
Connexion à votre compte client

Pas encore de compte ? Inscrivez-vous maintenant !

Mot de passe oublié ?

Votre panier
Vous n'avez aucun produit dans votre panier...
X
Continuer mes achats
Voir mon panier & commander
Création d'un compte client

J'ai lu et j'accepte les conditions générales de ventes du site.

Je ne trouve plus mon mot de passe

Saisissez l'adresse électronique associée à votre compte Apoticaria puis cliquez sur RECEVOIR MON MOT DE PASSE.

Un email contenant votre nouveau mot de passe vous sera envoyé.

CONNEXION INSCRIPTION

En restant sur ce site vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous assurer une experience d'utilisation optimale. Ok En savoir +